2011 - Je visite le musée Paul Emile Victor à Prémanon dans le Haut Jura.

Je découvre son expédition de 1936 "La Transgroenland".

Depuis je n'ai plus que ça en tête.

Paul Emile Victor, ces 3 compagnons Michael Perez Robert Gessain et Egil Knüth ont traversé en chiens de traîneaux la calotte glaciaire d'ouest en est. Un périple d'environ 800 kilomètres pour traverser ce désert de glace.

En 80 années c'est devenu une grande "classique" des traversées polaires. Elle reste une traversée engagée dont l'issue est incertaine (60% de réussite), soumise à autorisations et dont la préparation est lourde. Entre 10 et 15 expéditions la tentent par an.

 

 

Jack à gauche, Bibi au milieu et François à droite

Juillet 2016 : 5 années plus tard je propose à mes 2 frérots d'aventure Jack et François de faire la traversée.

5 minutes d'attente et la réponse a été : "on avait dit jamais ça mais on arrive !"

Nous étions parti tous les 3 en 2015 18 jours en expédition au Spitzberg. Nous avions eu des conditions météo pourries. L'équipe s'est soudée dans ces conditions là.

 

Dès juillet 2016 nous attaquons la préparation de l'expédition.
Nous nous répartissons les tâches.

Jack sera responsable de la santé, de l'alimentation et des finances.

François s'occupera de la topographie, de la logistique (Fret aérien), des transmissions et de la vidéo.

En ce qui me concerne je m'occuperai de la recherche de sponsors, de la communication, des demandes d'autorisations et de la détaxe expédition.

De gauche à droite : Jeff, Jacques, Jack et François

Depuis la France :

Jacques Carrandié sera notre base arrière. Il va assurer avec l'appui d'une équipe de Météorologue Belges (Info Météo) le routage météo mais s'occupera de tout ce que nous ne pourrons pas gérer depuis la calotte : pick up Hélico ou chiens de traîneaux, le suivi GPS de l'expédition par rapport à notre feuille de route etc ...

Marie Lust animera la page Facebook pour faire vivre l'Aventure comme si vous y étiez :-)

Une fois les tâches réparties il restera à gérer tout le matériel qui n'est pas mutualisé.

11 avril 2017 : nous voici partis pour Kangerlussuaq via Copenhague. Une fois sur place nous récupérons notre fret aérien.

Nous avons 2 jours pour tout reconditionner et préparer nos pulkas.

Nous aurons chacun 2 pulkas pour un total par personne d'environ 100 kilos nous donnant ainsi une autonomie de 35 jours.

La suite : le recit du voyage

Arrivée à Kangerlussuaq : 12 avril 2017