Yannick nous a quitté celà fait déjà 2 ans. Sa vie s'est arrêtée sur les pentes du Makalu mais mes pensées pour lui continuent. Sa place est grande dans mon cœur. Yannick avait réalisé entre autres les 2 dernières années 4 sommets de plus de 8000 mètres sans oxygène et dont plusieurs en solo. Sa trajectoire a été hors du commun.

Je pense très fort à Adeline, Jess, Jacky, Jeff, Cécile, Marissa et tous ses prôches.